Condition

Pour accéder à la formation vous devez :

  • détenir une licence de parachutiste professionnel ;
  • justifier d’un total minimum de 1 000 sauts en chute libre dont au moins 200 sauts dans les vingt-quatre derniers mois et au moins 100 sauts dans les douze derniers mois ; 200 sauts au moins doivent avoir été effectués en utilisant un dispositif d’ouverture à extracteur souple ;
  •  satisfaire à deux sauts de sélection pratique :
    Le premier saut comporte six figures différentes sur les trois axes avec une tolérance de 45° à réaliser dans un temps inférieur à douze secondes. Ce saut s’effectue à une hauteur minimale de 3 000 mètres avec une fin de travail à une hauteur de 1 500 mètres minimum. Après ouverture du parachute à une hauteur minimum de 850 mètres, le candidat doit effectuer un posé en sécurité dans une zone déterminée en empruntant un circuit de type PTS ou PTU.
    Le deuxième saut est un saut au cours duquel le candidat effectue quatre tours alternés en position dos en moins de quinze secondes. Ce saut s’effectue à une hauteur minimale de 3 000 mètres avec une fin de travail à une hauteur de 1 500 mètres minimum. Après ouverture du parachute à une hauteur minimum de 850 mètres, le candidat doit effectuer un posé en sécurité dans une zone déterminée en empruntant un circuit de type PTS ou PTU. À l’issue de ces deux sauts le collège d’instructeurs de saut en parachute biplace atteste que le candidat est apte à être admis en formation.

Formation en vol

Une fois les 2 sauts tests validés vous accéderez à la formation. Ce cursus est à la fois formatif et certificatif. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’effectuer un stage préparatoire au préalable. N’hésitez pas à nous contacter pour l’organiser en fonction de vos disponibilités.

Durant toute la durée du stage vous pouvez être arrêté si votre restitution n’est pas satisfaisante ou pose des problèmes de sécurité. L’instruction du 30 mai 2011 relative à la formation au saut en parachute biplace, prévoit la possibilité qu’un candidat refasse, au maximum, un saut de formation.
Le 8ème saut étant l’examen, en cas échec, vous devrez recommencer toute la formation biplace (sur un autre stage).

Descriptif des sauts

À l’exception des deux premiers sauts, tous les sauts de formation ont lieu à une hauteur minimale de 3 800 mètres. Un ouvreur de sécurité adapté est obligatoire. Une protection de tête est obligatoire pour le pilote et une protection de tête « souple » pour le passager. Le postulant et son formateur effectuent chacun tous les sauts avec un altimètre et un coupe sangle.